Ruinart révèle l'invisible

Ruinart révèle l'invisible

Il y a deux semaines, j'ai eu la chance de découvrir l'univers du champagne Ruinart, lors de la présentation à la presse de la collaboration artistique entre le Maison et l'artiste chinois Liu Bolin. Des Crayères de Reims au Grand Palais à Paris, retour sur un séjour d'épicurien. 


Née en 1729, Ruinart est la plus ancienne Maison de Champagne. Elle s'est imposée à travers les siècles comme une entreprise innovante et créative. Résolument tournée vers l'art, Ruinart fut l'une des premières à vanter les mérites de son champagne à travers une publicité. Une affiche singulière publiée en 1896 qui fit scandale à l'époque car la femme sur le dessin était légèrement dénudée. 

122 ans plus tard, c'est Liu Bolin qui a été choisi par Ruinart comme artiste de l'année. Et c'est à travers 8 créations que l'artiste chinois décida de révéler l'atmosphère si particulière du domaine de la marque. 

Pour mieux comprendre la démarche créative de Liu Bolin, nous avons été plongés toute une matinée dans les Crayères presque mystiques de la Maison, des cathédrales de craie souterraines qui peuvent atteindre 40 mètres de profondeur (!), utilisées pour conserver les bouteilles au frais jusqu'à maturation de ces dernières.  

La visite nous emmena également à travers les ateliers de production et la magnifique demeure familiale, véritable musée, qui présente les collaborations artistiques des années précédentes. 


C'est le soir-même, dans le somptueux Grand Palais à Paris que fut révélé le travail de Liu Bolin, après avoir résidé plus de dix jours au sein de la Maison Ruinart à Reims. Reconnu mondialement pour ses performances de camouflage, l'artiste a décidé de rendre hommage au savoir-faire de la plus ancienne Maison de champagne en révélant tous les acteurs de la chaîne de production, même les plus invisibles d'entre eux. 

Caché dans les Crayères, les gyropalettes, les vignes et même dans une ligne de dégorgement, l'artiste chinois présente une autre facette de Ruinart, aussi ludique que réaliste.

Et cerise sur le gâteau, pour compléter ses 8 créations, Liu Bolin s'adonna a une impressionnante performance live au milieu des convives réunis ce soir-là (dont l'actrice Charlotte Lebon et l'animateur Nikos Aliagas qui avaient fait le déplacement...). 

Imprévisible et spectaculaire, ma première expérience avec Ruinart fut sans aucun doute absolument mémorable. Vivement l'année prochaine pour découvrir la nouvelle collaboration artistique. 

Plus d'informations: 

https://www.ruinart.com/fr-fr/ruinart-et-l-art/collaborations-artistiques/liu-bolin