Petits plaisirs inavouables #2: Mon addiction aux séries espagnoles

Premier jour de l'année 2017, j'ai terminé le dernier épisode de la série Gran Hotel. Emotions. Petite larme à l'oeil. Triste de laisser ces personnages si attachants qui m'ont accompagné pendant presque un mois et demi. Mais comme toutes les bonnes séries ont une fin, il faut savoir passer à autre chose... 

Gran Hotel, c'est un mélange réussi de romances (... et d'amours interdits), de mystères et d'intrigues, joué avec toujours beaucoup d'humour par des acteurs ultra charismatiques. L'histoire se passe au début du 20ème siècle dans un hôtel en Espagne, et les mésaventures se succèdent durant 66 épisodes de 40 minutes environ (3 saisons). Un régale pour les amateurs de mini-séries.

Impossible cependant de vous résumer l'histoire en quelques lignes, l'intrigue usant de tous les scénarios possibles et imaginables pour amadouer le spectateur (à titre d'exemple: personnage X a une liaison avec personnage Y et tombe enceinte, elle fait croire à personnage Z qu'elle est enceinte de lui. Personnage G a perdu son bébé et va donc élever le bébé de personnage X sans rien dire à Personnage M, son mari). A se demander si le Soap Opera (ou Telenovela en espagnol) à la sauce Top Model renait de ses cendres? Bien au contraire, Gran Hotel n'est qu'un exemple parmi tant d'autres qui prouve que le cinéma et la télévision espagnols offrent d'excellents divertissements avec des castings de choix.

"El Tiempo Entre Costuras" est probablement la série qui illustre le mieux la qualité de la télévision actuelle. Cette mini-série de 11 épisodes nous ferait presque oublier le best-seller de Maria Duenas du même nom, dont il est adapté, tant la mise en scène est excellente. Le personnage principal, Sira Quiroga est joué par l'une des meilleures actrices de sa génération: Adriana Ugarte (vue dans le dernier Almodovar: Julieta) et est extrêmement attachante dans le rôle de l'espionne de Tanger. On regrette presque que la série soit aussi courte...

Ma dernière découverte s'appelle Velvet, et connaît un succès sans précédent en Espagne. Ayant commencé la série récemment, je ne peux pas encore m'exprimer à ce sujet, mais le scénario promet de beaux rebondissements, et impossible de ne pas succomber au charme des deux protagonistes: Paula Echevarria et Miguel Angel Silvestre. 

La seule règle d'or pour apprécier au mieux le cinéma ibérique, c'est de le regarder en version originale ! C'est également une sympathique manière d'apprendre, ou de se replonger, dans la magnifique langue qu'est l'espagnole. 


Ma liste non exhaustive des films/séries en espagnol préférés: 

Séries: 

  • El Tiempo Entre Costuras
  • Gran Hotel
  • Velvet
  • Narcos
  • Bajo Sospecha
  • Lo que escondían sus ojos

Films: 

  • TOUS les films de Pedro Almodovar
  • El Secreto de sus Ojos
  • Agora
  • Mar Adentro
  • La Isla Minima
  • Tres metros sobre el cielo
  • Palmeras en la Nieve
  • Blancanieves