Les mois du début de l'année rimant généralement avec pluie (ou neige) et mauvais temps, je dois bien avouer que mon compte Netflix a explosé son record d'audience ces derniers mois!

Après avoir englouti Breaking Bad en quelques mois, cela faisait un petit moment que je cherchais une série addictive et plutôt courte (2-3 saisons). Bref, le genre de série dont l'histoire est tellement palpitante que vous visionnez tous les épisodes en une semaine. Finalement j'ai réellement trouvé mon bonheur, en découvrant quelques pépites qui se doivent d'être mentionnées et bien sûr partagées. Retour sur mes dernières trouvailles et petits plaisirs inavouables: 

Pour les romantico - féministes: 

Grande romantique dans l'âme et adoratrice des histoires Austeniennes, j'ai adoré regarder Mr Selfridge et The Paradise, deux séries aux histoires finalement assez identiques (la première raconte l'histoire de Harry Gordon Selfridge, qui fut un des premiers à ouvrir un grand magasin à Londres, la deuxième s'inspire du célèbre "Au Bonheur des Dames" de Zola), mettant en scène l'ambition carriériste de jeunes filles à la fin du 19ème siècle / début du 20ème, et jouées bien évidemment par des personnages charismatiques à l'accent divinement British. 


Pour les amateurs de sensations fortes et de meurtres non élucidés: 

Making a Murderer:

La série-documentaire événement dont tout le monde parle (ou presque) met en scène le destin tragique de Steven Avery, emprisonné pendant 18 ans, innocenté par test ADN, puis à nouveau condamné pour meurtre (il est actuellement en prison). Cette série remet en cause le déjà très controversé système judiciaire américain. Une saison (la seule pour l'instant) suffit à vous donner un énorme sentiment de révolte et d'incompréhension sur notre société. 

How to get away with murder: 

Une bonne surprise pour une série découverte vraiment par hasard: Un très bon casting (la délicieuse - ou pas - Viola Davis, le charmant Jack Falahee, le "Dean Thomas de Harry Potter" Alfred Enoch, ...), un pilote qui donne le tournis, un rythme endiablé, l'histoire qui se dévoile au fur et à mesure des épisodes. J'ai adoré! 


Mon coup de coeur: OUTLANDER

Dès les premières scènes, j'ai été séduite: Des paysages écossais magnifiques, une histoire (d'amour) captivante, des personnages sensibles et fascinants (et autres ingrédients à succès: sexe, coutumes ancestrales, trahison, combats d'épée, etc.). Que va-t-il advenir de Claire Randall, transportée par magie dans l'Ecosse révoltée de 1743 et recueillie par une horde de Highlanders rustres au grand coeur? Une chose est sûre: après cela l'homme de votre vie parlera écossais et portera un kilt (s'il est roux et qu'il s'appelle Jamie Fraser c'est encore mieux) !

Fait unique: L'histoire m'a donnée envie de lire la série de livres dont elle s'inspire. Le premier tome compte plus de 800 pages - même pas peur ! - commande passée sur Amazone (in English please), je retournerai donc en Ecosse dès la fin de cette semaine, en attendant les prochaines saisons...