Miss Suisse

Revenons rapidement sur mon parcours à Miss Suisse, qui s'est terminé la semaine passée avec un show incroyable dans le très beau Musical Theatre de Bâle. 

Après 6 mois intenses, une page s'est tournée, challenge terminé. L'aventure Miss Suisse était une expérience formidable: De belles rencontres, des amies pour la vie, beaucoup de rires et une maturité validée. Je m'étais inscrite notamment pour me dépasser et capable d'assumer la femme que je suis devenue, avec les idées et les ambitions qui vont avec. C'était aussi un rêve de petite fille évidemment... défiler dans une robe de soirée haute couture devant un public déchaîné ça n'arrive qu'une fois dans sa vie. 

En vivant ce concours de l'intérieur, j'ai découvert (avec un certain étonnement, je dois l'avouer) des filles intelligentes, intéressées, féminines et consumées par l'envie de changer le monde (petit clin d'oeil à la gagnante, une experte dans ce domaine). Une image bien loin des clichés que l'on se fait d'une fille jolie, et qui de surcroît, se présente à un concours de "beauté". 

Cela m'a aussi permis d'être confrontée à une réalité pas toujours très glamour, telle que l’incessante volonté des médias de présenter au public les aspects ultra superficiels des dessous du concours, encourageant à dégrader l'image des Miss et de l'organisation, alors que les filles souhaitaient en premier lieu aborder des sujets propres à leurs convictions, et non se rabaisser à des questions égocentriques et superficielles. Mais les gens sont là, avides de potins et autres commérages! Des loups affamés!

J'ai compris alors que Miss Suisse était un jeu, dont les règles devaient être subtilement suivies. J'ai compris l'importance de connaître son public afin d'y adapter sa communication. J'ai compris que lutter pour contrôler son image était un combat perdu d'avance.

Mais j'ai compris surtout que sortir de sa zone de confort, se mettre à nu et l'assumer était très enrichissant. Miss Suisse c'est avant tout une école de vie qui te plonge dans l'univers impitoyable de l'image et ce qu'elle renvoie, mais c'est surtout un apprentissage unique sur sa personne, une opportunité de mieux se connaître et d'appréhender le futur peut-être différemment. 

Pre show 3

Pre show 3

Kameha Zurich

Kameha Zurich

 

L'élection en quelques mots: 
  • Un pré-casting (dans un magasin Manor pour ma part), un casting final à Zurich et le sésame tant espéré qui offre la chance de faire partie des 12 finalistes. 
  • Un contrat de quelques pages à signer, stipulant certains points tels que l'interdiction de l'usage de la chirurgie plastique, l'importance de citer les sponsors durant toute la durée de l'élection, et accepter un éventuel relooking de la part du sponsor principal. 
  • Une vingtaine d'interviews (journaux, radio, TV) et diverses publications dans les médias partenaires (Blick, Schweizer Illustriert, L'illustré) 
  • Quelques shootings professionnels, dont deux officiels. 
  • Une semaine intense de tournage dans un hôtel de luxe Zurichois, avec une grande équipe de production, toute l'équipe de l'organisation Miss Suisse et les sponsors. 
  • Des entraînements avec des coachs sportifs et un bilan physique et nutritionnel 
  • Un plan média Instagram & Facebook, à suivre à la lettre
  • Une semaine de préparation à la finale avec des danseurs professionnels